II-1 La législation aux Antilles.-Le Code Noir: L’esclavage aux Antilles Françaises avant 1789 par Lucien Peytraud

January 19, 2020

II-1 La législation aux Antilles.-Le Code Noir: L’esclavage aux Antilles Françaises avant 1789 par Lucien Peytraud

Titre de livre: II-1 La législation aux Antilles.-Le Code Noir: L’esclavage aux Antilles Françaises avant 1789

Auteur: Lucien Peytraud

Broché: 52 pages

Date de sortie: August 31, 2015

Éditeur: Éditions 14.6

II-1 La législation aux Antilles.-Le Code Noir: L’esclavage aux Antilles Françaises avant 1789 par Lucien Peytraud est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Lucien Peytraud avec II-1 La législation aux Antilles.-Le Code Noir: L’esclavage aux Antilles Françaises avant 1789

Ce livret est le chapitre 1 du Livre II, intitulé « Le régime de l’esclavage» extrait de L’esclavage aux Antilles françaises avant 1789 de Lucien Peytraud.

Écrit 29 ans à peine après l’abolition de l’esclavage aux Antilles françaises, L’esclavage aux Antilles françaises avant 1789 se caractérise par une écriture fluide et un contenu informatif à partir de documents inédits. Les recherches de l’auteur aux Archives coloniales de Versailles permettent pour la première fois une analyse pertinente de l’organisation du système esclavagiste et de la condition des esclaves à la fin du dix-huitième siècle. Précis et détaillé, l’ouvrage est depuis sa publication une référence fondamentale pour l’étude de l’esclavage et de la traite négrière. Son approche, novatrice au 19ème siècle, met à nu et questionne un système tout juste aboli. . Il est aujourd’hui proposé en format numérique par les Editions 14.6, www.editions14-6.com.
Extrait :
« Aux îles, tout à fait à l’origine, aucune réglementation ne paraît non plus avoir existé relativement aux esclaves ; ils sont assimilés aux bestiaux. Dès qu’une société nouvelle se fonde, en même temps qu’elle pourvoit à ses premiers besoins matériels, il est indispensable qu’elle établisse tout d’abord un système de justice destiné à régler les rapports de ses membres entre eux. C’est ce qui eut lieu aux Antilles et, pour cela, on imita ce qui existait dans la métropole, d’où venaient, d’ailleurs, tous les ordres ; mais, comme naturellement il n’y avait pas de juridiction concernant les esclaves, ils furent laissés en dehors de la législation importée aux îles. »