Correspondance. Tome XXIX, 1588 (Travaux d'Humanisme et Renaissance) par Théodore Bèze

June 25, 2019

Correspondance. Tome XXIX, 1588 (Travaux d'Humanisme et Renaissance) par Théodore Bèze

Titre de livre: Correspondance. Tome XXIX, 1588 (Travaux d'Humanisme et Renaissance)

Auteur: Théodore Bèze

Broché: 326 pages

Date de sortie: January 1, 2007

Éditeur: Librairie Droz

Correspondance. Tome XXIX, 1588 (Travaux d'Humanisme et Renaissance) par Théodore Bèze est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Théodore Bèze avec Correspondance. Tome XXIX, 1588 (Travaux d'Humanisme et Renaissance)

Comme toujours, la Correspondance de Théodore de Bèze participe de l’histoire de la France et de l‘Europe protestante. Si elle éclaire l’histoire de la théologie, elle rend aussi compte du destin personnel du poète-réformateur. L’année 1588, pour le premier aspect, est celle du triomphe de la Ligue: la journée des Barricades (12 mai) les ligueurs réussissent à chasser le roi de Paris, et de plusieurs autres villes. Bèze assiste désolé à ces événements, conséquences de la défaite des reîtres de l’année précédente. Dans cette atmosphère désolée, alors que Genève souffre du blocus imposé par le duc de Savoie, deux nouvelles surgissent comme le soleil après l’orage: la mort des Guises, assassinés aux Etats généraux de Blois les 23 et 24 décembre, et le désastre de l’«Invincible Armada», qui sauva l’Angleterre élisabéthaine. Le roi d’Espagne s’en trouve paralysé, au point de ne plus pouvoir soutenir son gendre, le duc de Savoie, dans ses entreprises contre la France et contre Genève. Ce volume de la Correspondance contient également des vers écrits en l’honneur de la reine Elisabeth victorieuse, ainsi que des pages intéressantes sur la prédestination et sur la juste place que la philosophie doit tenir dans la théologie. Enfin l’année 1588 a compté dans la vie de Bèze, en ce qu’elle fut celle de son veuvage et de son remariage.