Devoir de mémoire: Un sombre passé hante le bassin minier (Polars en Nord t. 234) par Éric Dupuis

September 23, 2019

Devoir de mémoire: Un sombre passé hante le bassin minier (Polars en Nord t. 234) par Éric Dupuis

Titre de livre: Devoir de mémoire: Un sombre passé hante le bassin minier (Polars en Nord t. 234)

Auteur: Éric Dupuis

Broché: 328 pages

Date de sortie: July 17, 2017

Éditeur: Éditions Ravet-Anceau

Devoir de mémoire: Un sombre passé hante le bassin minier (Polars en Nord t. 234) par Éric Dupuis est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Éric Dupuis avec Devoir de mémoire: Un sombre passé hante le bassin minier (Polars en Nord t. 234)

Durant la Seconde Guerre mondiale, Edith Cuvelier fut malgré elle la favorite d’un colonel SS. Une expérience qui la hante toujours. Aujourd’hui âgée et malade, elle décide de se cloîtrer, fusil à la main, dans sa résidence du bassin minier. Son but ? Se protéger des « hommes en noir ». Alertés par l’entourage de la vieille dame, le major Kaczmarek et l’agent à la retraite Constantini font chez elle une macabre découverte. Son mari, égorgé. Pour Constantini, les coïncidences n’existent pas : le mode opératoire lui rappelle une ancienne affaire menée par son père. Affaire sur laquelle Edith avait déjà été inquiétée… Kaczmarek, quant à lui, décide de n’écarter aucune piste et interroge les proches de la suspecte. La même question est sur toutes les lèvres : peut-on échapper au passé ?

EXTRAIT

– Raymond, tu n’écoutes rien ! s’évertua à se faire entendre Edith.
Les pas de la vieille dame devenaient courts et incertains depuis quelque temps. Ses trois chutes de la semaine dernière l’avaient affaiblie. Il suffisait pourtant qu’elle assure ses pas en s’appuyant aux murs, mais elle n’arrivait plus à intégrer ce genre d’information. Son époux, allongé paisiblement sur le lit, ignorait ses propos.
– Vu que tu dors encore, je t’informe qu’il est hors de question que ces hommes en noir reviennent me faire du mal… J’ai trop souffert à cause d’eux et je peux t’assurer qu’ils ne rentreront plus chez nous.
Elle quitta son mari et se déplaça dans le couloir en direction du garage. Après avoir ouvert plusieurs armoires et tiroirs, elle remit la main sur le fusil de chasse.
Une antiquité, dont elle se souvenait du maniement, héritée de son père, ancien poilu de la Première Guerre mondiale. Elle inséra deux cartouches de chevrotines dans les canons décalés, puis verrouilla l’ensemble d’un coup sec.
– Je t’ai prévenu, Raymond ! Le premier qui montre son nez, je tire, s’écria Edith. Ne viens pas râler une fois que ce sera fait ! Et je peux te dire que je ne vais pas le louper, précisa-t-elle, en faisant tourner sa tête en arcs de cercle successifs.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Né dans les années 1960 à Courrières dans le Pas-de-Calais, Éric Dupuis poursuit ses études secondaires à Lens avant d’incorporer le premier contingent de policiers auxiliaires en octobre 1986, puis de devenir gardien de la paix en 1987. Après plusieurs années sur la voie publique et trente ans de carrière dans la police nationale en région parisienne, il devient major-instructeur. En tant que formateur en sécurité intérieure, il enseigne aujourd’hui activités physiques et professionnelles : tir, auto-défense et techniques de sécurité en intervention. Il est également passionné par les arts martiaux et notamment par le krav maga, une discipline d’auto-défense qu’il pratique et enseigne en tant que 4e dan.
Dans le cadre de son travail d’acteur et de conseiller technique pour le cinéma et les séries télévisées, il se lance dans l’écriture et propose ses récits.