Curieuse histoire de la médecine: La saga des héritiers de Thot par Roger Detry

October 22, 2019

Curieuse histoire de la médecine: La saga des héritiers de Thot par Roger Detry

Titre de livre: Curieuse histoire de la médecine: La saga des héritiers de Thot

Auteur: Roger Detry

Broché: 264 pages

Date de sortie: August 23, 2019

Éditeur: Jourdan

Obtenez le livre Curieuse histoire de la médecine: La saga des héritiers de Thot par Roger Detry au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Roger Detry avec Curieuse histoire de la médecine: La saga des héritiers de Thot

Des chamanes aux médecins scientifiques de nos jours en passant par les prêtres-médecins, parcourez l'histoire surprenante des pratiques médicales !

Recours des malades victimes des maléfices de sorciers hostiles, le chamane des origines fit place au prêtre. Dans l’Ancien Empire égyptien, les sciences sont en la possession de Thot, le dieu à tête d’ibis, qui connaît tout et est chargé de diffuser la connaissance. Thot donne l’habileté aux prêtres-médecins, ses disciples, pour délivrer de la maladie celui que le dieu désire maintenir en vie. Les médecins doivent se conformer strictement aux textes établis. Sinon, ils peuvent être poursuivis, et même condamnés à mort. Bien plus tard, le médecin scientifique remplaça le prêtre comme dépositaire du mandat céleste auprès du patient. Pendant des millénaires, ce dernier fut la chose plus ou moins consentante du prestataire de soins. Plutôt moins que plus, le plus souvent. Son seul droit était de serrer les dents, en silence de préférence. Petit à petit, il se retrouva au centre des préoccupations de tous. Du moins s‘efforça-t-on de l’en convaincre.

Faites des découvertes étonnantes en traversant l'histoire de la médecine de ses origines à nos jours et suivez l'évolution de la relation du médecin avec le patient et le divin.

EXTRAIT

La médecine tirerait-elle son origine de la magie ? Oui, selon certains. Entre les mains des sorciers, la cure de la maladie comprend un rituel précis et la récitation de formules, complétés par l’administration de drogues ou potions. Nos chers ancêtres finiront par se rendre à l’évidence : parfois, sans formules ni rituel, les drogues ont un certain pouvoir. Ainsi apparaîtra la médecine. Pas du tout, rétorquent d’autres. La médecine empirique a précédé la magie. C’est l’interprétation de l’origine des maladies qui aurait eu un caractère magique, lequel se serait alors étendu au traitement. À vrai dire, peu importe. Un des dons les plus précieux de l’être vivant est celui de se guérir, de posséder la vis medicatrix naturae (force curative de la nature). Tout animal recherche d’instinct les remèdes capables d’aider cette force curative ; l’animal blessé lèche ses plaies. L’art médical des hommes dérive de l’instinct primitif qu’ont les bêtes à secourir la nature.
Cocorico ! Les premiers traitements médicaux de l’humanité ont été chirurgicaux : extractions d’épines ou de corps étrangers incrustés dans les blessures, soins aux traumatisés. Le cri du chasseur blessé a sans doute été le premier appel au secours du SAMU. La plus ancienne maladie connue est une tumeur (osseuse) de la queue (osseuse) d’un dinosaure. Plus récemment a été découvert le squelette d’un pithécanthrope erectus, dont l’espèce s’est éteinte il y a plus d’un million d’années, hier pour ainsi dire à l’horloge du temps. Ce lointain cousin était mort d’une tumeur du fémur. Le manque de chirurgiens orthopédistes aurait-il grandement contribué à la disparition de ces espèces ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Ancien praticien et enseignant impliqué des structures scientifiques, professionnelles et ministérielles de la Santé, à la fois soignant et patient, Roger Detry rassemble depuis toujours des témoignages anciens et contemporains retraçant l'évolution de la médecine depuis ses origines, susceptibles, peut-être, d'amener le lecteur à porter un regard moins conventionnel sur son médecin ou son chirurgien.